Marin-Pierre, chef de projet au sein de la structure, a pu répondre à une succession de question sur son poste. Il a donc pu nous éclairer sur cette fonction et nous faire part de ce que lui a apporté le poste d’intervenant dans la Junior-Entreprise.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Marin-Pierre : Actuellement en fin de première année à l’EFREI, j’occupe depuis quelques mois maintenant, le poste de chef de projet au sein de la structure. Pour ce qui est des études que j’ai pu avoir en charge, il y en a eu deux. La première s’est finie  il y a peu de temps, tandis que la seconde consiste à réaliser une application web pédagogique pour les étudiants en dentaire (elle est toujours en cours).

En quoi consistent tes missions au quotidien ?

Marin-Pierre : Au début d’une étude, ce sont surtout beaucoup de documents à rédiger (devis, Convention d’étude…), il faut donc être réactif au quotidien pour que l’étude suive et que le client soit satisfait.

Une fois cette dernière signée, ce sont plus des missions hebdomadaires : l’on doit faire le point avec le développeur et le designer, mais aussi tenir informé le client des avancées du projet.

Comment se déroule une étude ?

Marin-Pierre : Elle se déroule en quatre-temps :

Dans un premier temps on réceptionne l’appel d’offre. Il faut être rapide, efficace et pouvoir fixer un rendez-vous avec le client au plus vite, qu’il soit téléphonique ou physique.

Ensuite, « l’avant-projet » commence. Durant cette partie de la mission, le chef de projet doit rédiger de nombreux documents. Cette partie de la mission est très intéressante puisque l’on doit transformer l’idée du client en un projet réalisable.

Une fois la convention d’étude signée, le suivi d’étude débute. Durant cette phase, notre mission consiste à vérifier que l’étude se déroule bien, tant sur l’aspect technique que sur le souhait du client. On donne alors, hebdomadairement des directives au développeur et designer tout en respectant l’échéancier. Il faut savoir être efficace tout en respectant les attentes du client, nous devons donc envoyer régulièrement un récapitulatif au client en lui montrant et expliquant ce qui a été fait. La réponse de ce dernier définira définitivement au cours de l’étude, l’emploi du temps et le travail à fournir en amont.  

Enfin, la mission achevée, un document est signé attestant de la fin de l’étude. Il faut faire attention parce que même si tout semble fini, il reste la garantie dans le cas où le client rencontre des problèmes.

Utilises-tu des outils particuliers ?

Marin-Pierre  : Nous utilisons essentiellement :

  • Slack, pour prendre des rendez-vous avec le développeur, le designer, mais aussi pour parler au responsable commercial nous supervisant sur chaque étude
  • Discord pour les appels avec les intervenants sur l’étude en cours
  • Messagerie électronique, pour la réception de tous les mails échangés avec le client et la structure en elle-même dans le but que tous les membres du conseil d’administration soient au courant de chacune des missions en cours

Qu’est-ce qui te plaît le plus en tant que chef de projet ?

Marin-Pierre : Je résumerai cela en trois points : l’interaction avec les clients, nous permet, en tant qu’étudiant en informatique, d’avoir cette approche commerciale que l’on n’a pas avec nos cours. Nous travaillons en effet, avec des professionnels et cela nous permet d’avoir un « avant-goût » du monde du travail.

La gestion de projet de manière générale a une vraie plus-value. Je trouve cela, réellement intéressant de devoir monter et accompagner la concrétisation d’un projet donné par le client.

L’apprentissage que l’on en tire m’a réellement plu et motivé à prendre plusieurs études (même si elles n’ont pas nécessairement toutes abouti). On apprend à gérer son temps, son équipe et à développer son goût pour les échanges commerciaux.

Comment t’organises-tu personnellement ? Avec ton équipe en interne ?

Marin-Pierre : Je n’ai pas trop de problèmes au niveau de mon organisation, j’arrive en effet, à bien gérer le professionnel et le personnel.

Pour tout ce qui est à faire seul (mail client, devis, Convention d’étude, autre document…), je préfère que cela soit fait rapidement pour pouvoir ensuite commencer l’étude. La rapidité permet une plus grande satisfaction du client (cela va de soi) et un avancement conséquent sur le projet confié par la personne.
Je fais également en sorte d’être toujours au courant de la tâche de chacune des personnes de mon équipe (composée d’un designer et d’un développeur). Un appel est fixé hebdomadairement avec les intervenants concernés dans le but de concrétiser efficacement chacune des tâches à accomplir par semaine.

Dès que j’ai du temps libre, je travaille sur le projet (surtout durant la phase « avant-projet » où un peu plus de travail est demandé) et veille à bien être à jour des choses à faire.

Quelles sont les qualités essentielles pour être un bon chef de projet selon toi ?

Marin-Pierre : Selon moi, un bon chef de projet se doit avant tout d’être rigoureux dans son travail. Là est la clé. Il faut également être réactif, efficace et ne pas traîner sur les choses à faire durant la mission. Suivre l’étude de près tout en étant force de proposition dans certaines situations est très important pour pouvoir réagir rapidement en cas de problèmes ou changement.

Pourquoi SEPEFREI ?

Marin-Pierre : Tout simplement parce qu’être dans une Junior-Entreprise  a un apport que l’on en retrouve dans aucune autre association. Je voulais tout simplement découvrir le monde de l’entreprise et ainsi avoir ce contact « direct » avec les clients dans le but d’avoir une expérience professionnelle qui me sera utile, j’en suis persuadé pour la suite. D’autant plus que l’ambiance au sein de la SEP donne vraiment envie de continuer « l’aventure JE », tout le monde échange sans problème et les moments de cohésion sont assez sympas !

Un grand merci pour ce témoignage Marin-Pierre ! On te souhaite le meilleur pour la suite !

Catégories : DiversMouvement