Léa, développeuse au sein de la structure, a pu répondre à une succession de question sur son poste. Elle a donc pu nous éclairer sur cette fonction et nous faire part de ce que lui a apporté le poste d’intervenante dans la Junior-Entreprise.

En quoi consistent tes missions au quotidien ?

Léa : Je consulte dans un premier temps Slack dès le matin, pour voir avec mon chef de projet ce qu’il me reste à faire (lorsque je suis sur une étude). Je mets ensuite à jour le Trello au fur et à mesure de mes avancées dans le but que toute l’équipe soit au courant de ce qu’il se passe.
Et enfin, je code durant la plupart de mon temps libre tout en me formant sur les technologies utilisées via des ressources en ligne.  La communication est réellement importante au sein de la structure, mais aussi avec le client en cas de problème, à travers le chef de projet.

Qu’est-ce qu’il te plait le plus en tant que développeur dans une Junior-Entreprise ?

Léa : L’apprentissage quotidien est ce qui me motive le plus. J’ai pu me former sur de nombreuses nouvelles technologies nécessaires pour les projets sur lesquels j’étais. J’ai pu, par la même occasion cultiver une « culture tech » incroyablement intéressante.

Comment t’organises-tu entre travail au sein de la Junior et activités extra-scolaires ?

Léa : Le plus important est de communiquer avec son équipe. Nous parlons beaucoup des études, avancées personnelles sur ces dernières, au sein de la Junior. Je pense que c’est réellement le plus important pour un bon fonctionnement de groupe. Au niveau de mon organisation personnelle, tout est listé et ordonné au niveau de mes tâches. Je laisse un temps pour le travail, et un temps pour décompresser en faisant d’autres choses qui me plaisent. En cas de période d’examens, lorsque je n’ai pas le temps de m’occuper de l’étude, j’essaie de faire au maximum en amont et d’anticiper ces moments-là de l’année.

Selon toi, quelles sont les qualités essentielles pour être un bon développeur ?

Léa : Selon moi, il faut être curieux et surtout, patient. La solution idéale ne vient pas tout de suite, il faut prendre le temps d’explorer et de tester des solutions moins évidentes avant d’arriver au résultat souhaité. Il ne faut également pas hésiter à demander de l’aide ou des conseils à d’autres développeurs. Il existe en effet, de nombreux forum, ressources en ligne. Le réseau de développeurs à travers le monde est réellement grand et il faut l’exploiter ! Comme derniers points, je soulignerai le fait qu’il est important de se former en permanence et de rester humble pendant tout son parcours. C’est une clé, qui selon moi, est essentielle pour pouvoir progresser.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de rejoindre SEPEFREI ?

Léa : J’ai intégré SEPEFREI surtout parce que j’avais envie de m’améliorer techniquement. C’est en effet, le cadre idéal selon moi, pour apprendre tous les jours dans un environnement professionnel, tout en mettant en application ce que l’on apprend de son côté. Etant une association à deux ambiances, l’on travaille et apprend beaucoup dans un cadre « étudiant ». Il y a de nombreux moments de cohésion et de convivialité avec toute l’équipe.

Qu’aurais-tu à dire à une personne souhaitant être développeur dans la structure ?

Léa : Il faut se LANCER !!

Non plus sérieusement, nous ne sommes jamais seuls, l’ensemble de l’équipe t’appuie en cas de problèmes et si l’on parle du code pur, comme je l’ai dit au préalable, il existe un réseau de développeurs compétents dans une diversité énorme de domaines. Ils sont là pour nous aiguiller. En bref, il ne faut surtout pas avoir peur et OSER, oser se LANCER.

Un grand merci pour le temps pris à répondre à toutes ces questions. Je te laisse te remettre au travail ahahah !